A propos

Ce blog est né d'un constat: le monde occidental est littéralement obsédé par Israël et les Juifs. Pas un jour ne passe sans que ce sujet ne soit abordé dans les médias, en bien ou en mal – mais le plus souvent, malheureusement, en mal. Des atrocités sont commises chaque jour en Syrie, en Irak ou au Soudan, mais la seule chose qui préoccupe le monde est de savoir où Israël va construire des maisons et si des Juifs vont ou non avoir le culot de prier sur le Mont du Temple. Les médias et réseaux sociaux regorgent de gens qui débattent à n'en plus finir sur ces sujets dont, le plus souvent – et exception faite de certains journalistes consciencieux –, il ne connaissent absolument rien. Ils parlent d'Israël sans y avoir jamais mis les pieds; ils critiquent la Torah et le Talmud sans en avoir jamais ouvert un seul volume; ils parlent des Juifs et de leur pouvoir supposé sans avoir jamais discuté avec l'un d'entre eux. Dans un monde où Facebook et Twitter sont les principales sources d'information et où les émotions tiennent lieu d'analyses, "la cause palestinienne" justifie tous les débordements.

Ce blog est ma réponse à tous ces gens. Je ne suis ni rabbin, ni historien, ni ethnologue, ni politologue et je n'ai aucune légitimité scientifique ou académique à faire valoir quant aux sujets que j'ai l'intention d'y aborder. Ma seule légitimité, et non des moindres, est celle-ci: ces sujets font partie intégrante de ma vie. Lorsque vous parlez d'Israël, vous parlez du pays dans lequel je vis; lorsque vous parlez de la Torah et du Talmud, vous parlez des livres que j'étudie et dont les préceptes façonnent ma vie; lorsque vous parlez des Juifs ou des Israéliens, vous parlez de moi, de ma famille, de mes amis. Et à force de lire et d'entendre tant de mensonges sur ce qui constitue ma vie et mes valeurs, j'ai décidé de vous livrer ces étincelles de vérité. Non pas la vérité, unique et absolue, mais ma vérité: celle que je vis jour après jour...

jeudi 14 mai 2015

Mont du Temple: bienvenue en absurdie !

De toutes les accusations lancées contre l'Etat d'Israël, celle de pratiquer une politique d'apartheid est certainement l'une des plus fréquentes. Toute personne de bonne foi visitant le pays se rendra pourtant vite compte que, malgré les inévitables tensions dues à la situation sécuritaire, une telle accusation est tout simplement mensongère. Il existe pourtant un endroit, au coeur de la Vieille Ville de Jérusalem où la situation s'apparente bel et bien à un apartheid... mais dont les victimes ne sont pas celles que l'on croit. Cet endroit s'appelle le Mont du Temple.

Le Mont du Temple (Har haBaït en hébreu) est également connu sous le nom de Mont Moriah; d'après la tradition juive, c'est là que se sont déroulés les épisodes bibliques de la "ligature" d'Isaac et du rêve de Jacob (1). D'après certaines sources, il s'agirait même du point d'origine à partir duquel le monde a été créé. Mais ce qui confère à ce lieu une telle importance pour la tradition juive, c'est la construction à cet endroit des deux Temples, celui de Salomon (832-856 a.e.c.), puis celui de Hérode (520 a.e.c. - 70 e.c.). La destruction des deux Temples est considérée comme l'une des plus importantes tragédies de l'histoire juive, commémorée chaque année lors du jeûne du 9 Av. En particulier, la destruction du deuxième Temple a entrainé d'importantes modifications dans le rituel et la vie religieuse du peuple juif: la synagogue et les prières ont peu à peu été amenées à "remplacer" le Temple et ses sacrifices, tandis que la rédaction (entre le IIe et le Ve siècle e.c.) et l'étude du Talmud a permis aux nombreuses générations de ne pas oublier la manière dont les choses se déroulaient à l'époque du Temple. Un certain nombre de coutumes instituées "en souvenir de la destruction du Temple" se sont également développées, comme le fait de briser un verre lors d'une cérémonie de mariage ou de laisser un pan de mur découvert lors de la construction d'une maison. Pendant près de 2000 ans, enfin, les Juifs du monde entier n'ont eu de cesse de prier pour la reconstruction du Temple, fondant leur espoir sur les prophéties bibliques.

Entre-temps, la Terre d'Israël a connu de nombreux occupants: Romains, Byzantins, Arabes, Croisés, Ottomans et Britanniques. C'est durant la période d'occupation arabe (à partir de 637 e.c.) que seront édifiés les deux bâtiments se trouvant encore aujourd'hui sur le Mont du Temple: la Mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher (lequel est situé à l'emplacement le plus saint du Temple). Le Mont du Temple, et par extension l'ensemble de la ville de Jérusalem, devient ainsi le troisième lieu saint de l'islam, après La Mecque et Médine; les non-musulmans n'ont pas le droit d'y pénétrer.

La renaissance de l'Etat d'Israël, en 1948, ne permet pas encore aux Juifs de retrouver le chemin du Mont du Temple: la fin de la Guerre d'Indépendance voit la partie orientale de la ville de Jérusalem occupée par la Jordanie. Pendant 19 ans, les Juifs n'auront le droit d'accéder ni au Mont du Temple, ni au Mur occidental, ancien mur de soutènement de l'esplanade sur laquelle se trouvait le Temple et symbole bimillénaire de l'espoir de retour des Juifs. Il faudra attendre la Guerre des Six Jours, en 1967, et la réunification de Jérusalem, pour que les Juifs puissent enfin avoir accès au Mont du Temple. Très rapidement, cependant, les autorités israéliennes remettent l'administration du site au Waqf (haute autorité islamique) de Jérusalem; depuis, si l'accès au Mont du Temple est, théoriquement, garanti à toute personne, seuls les musulmans ont le droit d'y prier.




C'est la situation, scandaleuse, qui prévaut jusqu'à aujourd'hui et qui voit, de plus en plus souvent, des Juifs être arrêtés par la police israélienne pour le simple fait d'avoir prié à l'endroit considéré comme le plus saint du monde. Les Juifs désireux de se rendre au Mont du Temple doivent également laisser à l'entrée tout objet ayant un lien quelconque avec le culte juif (Bible, livre de prière,...); récemment, la police israélienne en est même venue à interdire aux Juifs d'entrer avec de la nourriture, de peur qu'ils ne récitent une bénédiction avant de manger, risquant ainsi de froisser les musulmans présents sur le site ! (Voir plus bas des exemples de traitements discriminatoires infligés aux Juifs à l'entrée du Mont du Temple.)

D'aucuns défendent cette situation, se basant sur le fait que la Halacha (loi juive) interdirait aux Juifs de se rendre sur le site du Temple en l'absence de celui-ci. Cet argument se heurte toutefois à deux objections. Premièrement, la Halacha n'est pas aussi clairement tranchée, loin s'en faut; sans rentrer dans les détails et aspects techniques de la question, disons simplement que, selon un grand nombre de décisionnaires, il est permis (et même recommandé) de se rendre à certains endroits du Mont du Temple, après s'être purifié dans un mikvé (bain rituel) (2). Deuxièmement, l'Etat d'Israël n'étant pas une théocratie, il ne nous semble pas que le rôle de la police israélienne soit de faire respecter la Halacha; et quant bien même ce serait le cas, il conviendrait alors d'appliquer aux non-Juifs exactement les mêmes restrictions qu'aux Juifs.

Evoquant l'édification future du troisième Temple, le prophète Isaïe déclare qu'il sera appelé "maison de prière pour tous les peuples" (3). Nous n'en sommes pas encore à cette étape; mais 67 ans après la renaissance de l'Etat juif et 48 ans après la réunification de Jérusalem, il est temps que les Juifs retrouvent les droits qui sont les leurs sur le Mont du Temple !



(1) Genèse XXII, 1-19 et XXVIII, 10-22
(2) Pour une étude plus détaillée de la question, voir les articles suivants, publiés sur le site du Temple Institute:
https://www.templeinstitute.org/aliya_temple_mount.htm
https://www.templeinstitute.org/rambam.htm
https://www.templeinstitute.org/harav_moshe.htm
(3) Isaïe LVI, 7



CAPTURED ON FILM: DEGRADING POLICE TREATMENT OF JEWS AT ENTRANCE TO TEMPLE MOUNTWhat kind of security check can you...
Posted by The Temple Institute on mercredi 13 mai 2015



CAPTURED ON FILM: EVIDENCE OF ANTI-JEWISH POLICE DISCRIMINATION ON THE TEMPLE MOUNTAs we have long reported, outwardly...
Posted by The Temple Institute on lundi 11 mai 2015


FORBIDDEN FRUIT ON THE TEMPLE MOUNTRabbi Yosef Elbaum has been ascending the Temple Mount practically from the day it...
Posted by The Temple Institute on mardi 5 mai 2015

jeudi 26 février 2015

Le dernier combat de 'Amalek

Au début du livre de Shemot (Nombres), après l'intervention divine qui a permis aux Hébreux de quitter la condition d'esclave et de sortir d'Egypte, la Torah mentionne un épisode fondamental pour l'histoire d'Israël, connu sous le nom de "guerre contre 'Amalek" (1). Des nombreuses guerres que connut le peuple juif au cours de sa longue histoire (qui, n'en déplaise à certains, est loin d'être terminée), celle contre 'Amalek revêt un caractère particulier:

samedi 10 janvier 2015

Ce soir, je suis en colère...

Ce soir, je suis en colère parce qu'en l'espace de trois jours, 17 personnes ont été sauvagement assassinées au nom de l'islam. En France. En 2015.

jeudi 8 janvier 2015

Vous êtes Charlie ? Alors battez-vous comme lui !

"Je suis Charlie". Depuis l'effroyable attentat d'hier, ces trois mots sont répétés en boucle. Sur les réseaux sociaux, dans les manifestations, en Une des quotidiens, on les retrouve partout. Tout le monde affiche aujourd'hui sa solidarité avec les journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo, sauvagement assassinés par des fanatiques désirant "venger le prophète". Il y a 10 ans, pourtant, lorsqu'il avait "insulté" le prophète, l'irrévérencieux hebdomadaire n'avait pas trouvé tant de soutien...

mercredi 31 décembre 2014

L'industrie du mensonge


Pendant des années, la photo ci-dessus a fait partie de la décoration murale de ma chambre d'adolescent. Affichée au-dessus de mon bureau, entre un poster de Jim Morrison et un portrait de Gandhi, cette photo découpée dans un journal symbolisait pour moi - comme pour des milliers d'autres personnes - l'espoir d'une paix possible au Proche-Orient. Elle ne symbolise plus aujourd'hui qu'une seule chose: l'industrie du mensonge qui s'est développée autour du conflit israélo-palestinien.

jeudi 11 décembre 2014

Qu'est-ce qu'un Juif ?

Qu'est-ce qu'un Juif ? Depuis plus de 2000 ans, toute personne qui s'intéresse de près ou de loin au judaïsme ou à l'histoire juive est confrontée à cette question. Dispersés aux quatre coins du monde, parlant des langues et des dialectes différents, ayant adopté des cultures et des coutumes différentes, les Juifs ne répondent pas aux critères communément admis pour définir un peuple (unité de territoire, de langue et de culture).